Par où commencer pour apprendre le chinois

C’est la question que tout bon débutant se pose. Par où commencer pour apprendre le chinois ? Les caractères, la prononciation, le pinyin, la grammaire, tout en même temps ?

Une des choses importante à mes yeux c’est de ne pas attaquer sur tous les fronts en même temps car il y a de grande chance que cela vous dégoûte et vous décourage.

Je vous conseille de vous concentrer dans un premier temps sur la compréhension et l’expression orale. Ne vous lancez pas directement dans l’étude des caractères, cela va vous pomper une énergie folle pour des résultats décevants.

Dans l’apprentissage du chinois (et de toute langue au sens général) pour être certain de garder la motivation il faut s’assurer des trois choses suivantes:

  1. Le processus d’apprentissage ne doit pas être trop difficile pour ne pas se décourager rapidement
  2. Une boucle de retour rapide (fast feedback loop) doit être présente dans le processus d’apprentissage pour booster la motivation. Une boucle de retour rapide est quelque chose qui permet de tester ce que l’on a appris et de voir les progrès effectués. Cela peut par exemple être une discussion en chinois (vous voyez directement si vous comprenez ou non et si vous vous faite comprendre ou non), la lecture d’un article en chinois, la compréhension d’un podcast…
  3. Les mots que l’on apprend sont des mots utilisés dans le langage courant et non des expressions de littérature.

Pour répondre aux différents critères ci-dessus je propose donc la méthode ci-dessous que j’ai moi-même utilisé avec succès cette année. J’ai utilisé cette technique pendant 6 mois et elle m’a permis de passer d’un niveau basique à un niveau courant. Cette méthode marche quel que soit votre niveau et vous pouvez démarrer aujourd’hui avec vos propres ressources (méthodes, podcasts, livres + mp3) ou bien avec des ressources gratuites sur internet. Ce que je propose ici n’est pas une méthode détaillée mais plutôt un principe d’apprentissage que vous devez adapter à votre niveau et aux sujets qui vous intéressent.

 

1-30 minutes par jour d’étude attentive au calme et sans interruptions.

Prenez 30 minutes de votre temps quotidien au calme, 30 minutes ce n’est pas si dur à trouver que ça, il faut un peu de volonté et peu être quelques petits sacrifices mais ça vaut le coup (regarder moins la télé, surfer un peu moins sur internet, sur Facebook ou autre Wechat). Pendant ces 30 minutes la méthode sur laquelle vous vous basez doit vous permettre d’effectuer:

  • 20 minutes d’écoute, d’extraction et d’enregistrement du vocabulaire et expressions dans un logiciel de répétition espacée incluant une fonction dictionnaire. Je conseille en l’occurrence Pleco qui s’installe sur smartphone.Vous ne connaissez pas Pleco ? ça tombe bien je prépare un article là-dessus. En attendant vous pouvez déjà télécharger la version gratuite de Pleco sur votre smartphone. Ces 20 minutes doivent être décomposées en plusieurs écoutes de 1 à 5 minutes  d’un enregistrement de dialogue en chinois.

1-La première écoute vous écoutez juste et essayez de comprendre. Si vous êtes débutant le dialogue doit être court, à mesure que vous progressez et que vous connaissez une base de vocabulaire, les dialogues doivent se rallonger.

2-Pendant la deuxième écoute vous notez sur un petit calepin les mots que vous ne connaissez pas en pinyin. Si vous avez le script du dialogue vous repérez les mots sur le script.

3-Recherchez ensuite les mots que vous avez notés sur votre calepin à l’aide du dictionnaire de Pleco et créer une « Flashcard » pour chaque mot recherché. Notez que vous n’avez pas forcement besoin d’un script, cela vous force à devoir taper en pinyin dans Pleco pour chercher le mot, se tromper, recommencer jusqu’à ce qu’on trouve le bon. Cela nous fait faire un effort de recherche qui nous aide à la mémorisation et nous force à nous concentrer sur les sons ce qui est très important dans l’apprentissage du chinois, surtout au début.

4-Faites une troisième écoute en faisant l’effort de reconnaître le vocabulaire que vous venez de rechercher. Si besoin faites une quatrième voire une cinquième écoute surtout au début de votre apprentissage quand les dialogues sont court.

 

  • 10 minutes de révision du vocabulaire étudié (celui du jour plus celui que vous aurez accumulé dans le logiciel) en utilisant un logiciel de répétition espacée comme Pleco.

Quelle méthode ou support utiliser alors pour appliquer ce principe ? Il y a beaucoup de ressources gratuites et payantes disponibles pour appliquer ce principe. Si vous avez déjà acheté une méthode, essayez de l’adapter à ce principe. Si vous démarrer de zéro, voici une sélection que j’ai utilisé par le passé.

Earworms – à partir de 12,50€

Pour 2×12.50€ vous apprenez les bases du chinois en musique et êtes prêt en un rien de temps pour partir en voyage en Chine.

Voir mon article sur le sujet Apprendre le chinois facilement avec earworms.

Chinese Pod – à partir de 14$ par mois

Excellents podcasts mais en anglais, je n’ai à ce jour trouvé aucun équivalent de ce niveau en français. On a un peu l’impression que c’est plus un « show » qu’une leçon de chinois et c’est pour cela que j’ai tout de suite accroché. C’est suffisamment dynamique pour ne pas me laisser sombrer dans le sommeil à 7h du matin quand je suis dans le train qui m’emmène au travail.

Assimil – Le Chinois sans peine – 65,90€

Le chinois sans peine. C’est la première méthode que j’ai utilisée et elle m’a beaucoup aidé à acquérir la base. Si je l’avais adaptée au principe expliqué ci-dessus, j’aurais gagné un temps phénoménal.

Beaucoup de ressources se retrouve de manière illégale sur des plateformes d’échange par torrent. Réfléchissez bien avant de télécharger et d’utiliser ces ressources. Pour la plupart, ces ressources (les bonnes en tout cas) représentent un travail colossal pour les gens qui les ont édités et qui tentent d’en vivre.

 

2-30 minutes par jour d’écoute passive et de réécoute des différents audios étudiés dans la partie 1 d’étude attentive. Pour plus de détails sur ce point voir mon autre article 3 trucs cool à faire pour apprendre le chinois en faisant la vaisselle.

 

3-Affronter vos peurs en parlant chinois dès maintenant.

Si vous habitez en Chine, les occasions se présentent à vous à chaque instant car les chinois sont très sociables et n’hésitent pas à parler à un inconnu en particulier s’il est étranger! Au restaurant, avec les chauffeurs de taxis, avec vos collèges de travail,… profitez de votre immersion!

Si vous habitez dans un pays non sinophone alors il faudra faire plus d’efforts. Aller dans des épiceries chinoises ou des restaurants chinois, visiter les centres d’études des langues des campus, beaucoup de chinois étudient à l’étranger ! Vous pouvez demander à des gens de vous ajouter sur Weixin (Wechat, un genre de Facebook chinois très orienté sur le chat et qui marche beaucoup par l’envoi de message audio, je ferais un petite présentation de ce logiciel dans un futur article). Le plus facile probablement c’est de trouver un correspondant sur un site d’échange. Habitant en Chine je n’ai pas besoin de ces sites là et n’en ai pas encore fait l’essai. J’ai cependant établit la liste ci-dessous qui semble revenir dans pas mal de blogs qui traitent du sujets. Si certains d’entre vous ont déjà essayé, ou bien ont d’autres sites à proposer n’hésitez pas à laisser un commentaire.

http://www.conversationexchange.com/

http://polyglotclub.com/index/translate-french

https://www.italki.com/

http://www.fluentin3months.com/forum/find-a-conversation-exchange/

http://www.nekoplaza.com/fr/

http://www.penpalworld.com/

Le forum bonjour chine permet également de trouver des partenaires linguistique gratuitement https://www.bonjourchine.com

Ce dernier point est très important, mon niveau a personnellement décollé lorsque j’ai vraiment commencé à faire des efforts pour surmonter mes peur et commencer à parler avec les gens en chinois. Il ne faut pas avoir peur d’avoir honte et de faire des erreurs, c’est normal et les gens vous pardonneront car ils trouveront que vous êtes déjà courageux d’apprendre leur langue! Le mot d’ordre c’est faite semblant de savoir parler jusqu’à ce que vous sachiez parler ( les anglophone appellent ça: « Fake it until you make it »). Ce concept de plus en plus répandu dans l’apprentissage est d’une efficacité redoutable. Essayez, vous verrez vite les résultats. Pour vous aider d’ailleurs à vous entraîner avant de vous jeter à l’eau en conversation réelle vous pouvez essayer d’utiliser la reconnaissance vocale pour pratiquer votre chinois. Voir mon post sur Pratiquer le chinois à l’oral dès le premier jour et boostez votre apprentissage !

 

Pour résumer, pour démarrer ou progresser en chinois vous devez adapter votre méthode que vous avez déjà sous la main ou bien en prendre une conseillé ci-dessus (ou une autre). Réorganiser votre emploi du temps et vos activités pour assurer:

1-30 minutes par jour d’étude attentive au calme et sans interruptions.

2-30 minutes par jour d’écoute passive

3-Affronter vos peurs en parlant chinois dès maintenant.

Soyez bon sceptiques, essayez cette méthode pendant 10 jours et voyez si vous avez progressé. Ce blog est avant tout un lieu d’échange donc n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *